Albert Palma

BIOGRAPHIE

Albert Palma est né en 1947 à Bône, en Algérie, où ses parents italiens se sont installés après avoir fui le fascisme. Il passe une partie de son adolescence dans le sud de la France, à Grasse. En quête d’un ailleurs, il choisit la Marine pour effectuer son service militaire, puis se fait bûcheron en Suède, tout en menant des études littéraires à l’Université d’Umea. En 1975, de retour à Paris où il mène une vie de bohème, Albert Palma est victime d’un grave accident sur le tournage de L’Affiche Rouge de Frank Cassenti : il a les poumons brûlés et les séquelles le laisseront en grande partie sourd. Son second souffle, il le trouvera au Japon. De 1981 à 1990, il vit à Tokyo, est initié aux Arts Martiaux par Aoki Hiroyuki, maître de Karaté et fondateur du Shintaïdo, et obtient le diplôme d’instructeur. Il est également professeur de culture comparée et de littérature française à l’Université de Tsukuba, à l’invitation de Tadao Takemoto, grand traducteur d’André Malraux. Il rentre en France au début des années 90, fonde la Société des Gens de Gestes et développe une anthropologie du geste à travers la pratique de la « Voie des Arts ». Sa rencontre avec l’écrivain et poète Henry Bauchau en 2001 est le début d’une fertile amitié de travail. En 2003, il réalise ses premiers tableaux, et à partir de 2006 ses œuvres sont régulièrement exposées. Il fait alors d'autres rencontres décisives, dont, entre autres, Rémy Bucciali, chez lequel il réalise ses premières gravures ; Pascal Quignard qui l'invite à exposer à Guéret, lors des rencontres de Chaminadour en 2010 et écrit sa « légende » ("La conférence de Guéret sur Palma", in Les Carnets de Chaminadour. Pascal Quignard) ; Jean-Luc Nancy, enfin, qui lui consacre un texte critique et poétiqueQuand tout arrive de nulle part. Sur l'oeuvre d'Albert Palma, publié en 2015 aux éditions Manucius. Albert Palma a reçu le Prix Henry Bauchau en 2013, décerné à l'Académie royale de Belgique. A un journaliste qui l’interroge sur son travail, il dit : « Un lien se crée entre la plume et l’être. Chaque trait de pinceau révèle une image de mon inconscient et en efface une autre. C’est un dépouillement et c’est une quête : trouver le trait qui résumera tous les traits. »





Albert Palma est présent dans les collections publiques du Musée des Beaux-Arts de Cambrai, de la Bibliothèque d’Uzès, du Musée royal de la littérature de Bruxelles, à l’Université Catholique de Louvain-La-Neuve, ainsi que dans plusieurs collections privées en France, Belgique, Suisse, Italie et Etats-Unis.

Born in 1947 in Algeria, Albert Palma lives and works in Paris. At the age of 20, he worked as a woodcutter whilst studying Literature and Art History in Sweden. In the early 70's, he was a promising young actor, but his career was cut short after his lungs were burned in a serious accident. Then, encouraged by friends, he went to Japan where he was initiated into the art of swordsmanship. His discovery of Japanese culture and the Far East sparked a radical change in his life. He spent ten years in Tokyo where he became a Master of martial arts. At the beginning of the 90's, he returned to Paris where he taught martial arts and developed his conception of "way of the Arts". He started drawing in 2003 and was quickly recognized as an important and original French artist. In 2013, he was awarded the Henry Bauchau Prize, presented by the Royal Academy of Belgium. Albert Palma's work is well known today and has been shown numerous times in exhibitions across Europe. His pictures feature in many museums, such as the royal Museum of Mariemont, the Louvain-La-Neuve Museum and Guéret's Museum, and in private collections in Europe, the USA and China. Several exhibitions of his work are planned over the next two years, in Paris, Santiago-Chile, New York and Beijing.